Jésus a développé au moins trois types de relations et on observe les trois types de personnes avec qu’il se relationné en fréquentant notre église aujourd’hui. Nous pouvons dire que, dans chaque église, il ya le visiteur, le participant et le disciple. On va appeler le visiteur, la foule, le participant, le suiveur occasionnel et mettre ces deux niveaux de relation à la différence de la vie d’un disciple.

1. Jésus et la foule

Le premier niveau de relation que Jésus a eu, a été avec la foule (Jean 6.2). La relation des leaders avec ses personnes est une relation de masse, impersonnel et distant, une relation de foule. Cette relation c’est avec les frères qui n’ont pas une vision claire de rien: de la vie chrétienne, des principes de victoire, de marcher dans l’Esprit, etc. Tous les domaines de sa vie sont plus ou moins nébuleux. Ils vivent avec des hauts et des bas dans sa vie chrétienne.

Qu’est ce qui motive quelqu’un à être une foule?

Bien sûr, il y a des personnes qui vivent dans ce niveau de relation pour ne pas avoir reçu l’instruction ou l’enseignement. Nous dirions qu’ils font involontairement partie de la foule. Mais la plupart font une option pour ce niveau de relation pour plusieurs raisons. Voyons-en quelques-unes:

Déception avec les structures et les dirigeants

Relations frustrantes, les scandales, les plaies profondes et la déception avec les structures de l’Eglise produisent des frères non  croyants de tout et de tous. Ils continuent seules, sans aucun engagement envers le Corps. Malheureusement, ces gens ne réalisent pas que la désillusion est le début de la croissance.

Peur d’être connu

La peur d’être rejeté, déçu, exploités ou manipulés conduit les personnes à fuir l’engagement d’un  disciple. Toutefois, ce n’est pas une justification pour continuer à part du mouvement de Dieu et de la vie de l’Église.

L’ignorance du meilleur de Dieu

Certains estiment que la vie spirituelle misérable qu’ils vivent est le seul modèle de vie avec Dieu, que leurs problèmes ne sont que les siens et que personne ne pourrais les aider ou les comprendre.

Participation en «œuvres mortes»

Il y a des églises qui produisent des croyants de la foule parce qu’ils n’ont pas une circulation de l’Esprit et de la Parole qui puisse le confronter et qui puisse l’emmener à l’intimité avec Dieu. Ce sont des églises pépinière qui se contentent de faire de la programmation pour divertir les frères plutôt que de les défiées à une vie plus profonde.

Manque d’engagement

Il y a des pesonnes qui savent ce que Dieu veut, qui vivent avec des personnes de vision, toutefois, ils choisissent une vie sans compromis.

Caractéristiques de la foule

  • Relation lointaine et impersonnelle;
  • Dialogues toujours très superficielles, les conversations frivoles et futiles;
  • Faible réponse au défi de la Parole de Dieu;
  • N’acceptent pas d’être chargée ou confronté dans sa conduite;
  • Ne se laisse traiter par personne;
  • Ont une motivation inconnue, ne sont donc pas fiables pour tous les travaux ou position de responsabilité et des dirigeants
  • Le niveau de croissance est faible;
  • Ils sont complètement indépendants;
  • sont enfantin, confus, religieux et matérialiste;
  • N’héritent rien spirituellement de leurs leaders;
  • Fuient la responsabilité de porter la croix, parce qu’ils ne supportent pas le déplaisir;
  • Ils ont une vie égocentrique;
  • Vivent d’apparence.

2. Jésus et les suiveurs

Le deuxième niveau de relation de Jésus était avec ces personne qui cherchaient à être conseillé. Les suiveurs occasionnels ont toujours une partie ou l’ensemble de ces caractéristiques:

  • Ils sont religieux et légaliste, se nourrissent de la Parole, mais avec une optique religieuse et mystique;
  • Ils sont festif, arrivent, sont présents, donnent des bonnes suggestions, sont aux jeûnes, se montrent intense et ils disparaissent jusqu’à la prochaine saison d’incendie;
  • Ils sont mystique, se conduisent à la base des rêves, des prophéties, des visions et des fables;
  • Ils ne sont ni chaud ni froid. Se laissent traiter que superficiellement quand il ya une pression ou une difficulté.
  • Ils ont une relation fréquente mais superficielle;
  • Les dialogues sont complets, mais ne permettent pas le traitement du caractère;
  • Ils ont une réponse superficielle à la Parole et même religieuse;
  • Ils Établissent des liens avec les leaders pour plus de commodité;
  • Ils fuient à la collecte et à la confrontation;
  • Ils vivent dans l’apathie spirituelle stagnante;
  • Ils sont fidèles à des horaires, des règles et des préceptes de la structure religieuse, mais ne se laissent pas traiter par la croix;
  • Ils n’hérite rien spirituellement;
  • Ses opinions propres sont très fortes et ainsi sont donc fermées à apprendre avec les autres.

3. Jésus et ses disciples

Le troisième niveau de relation que Jésus à construit, c’est avec ses disciples. A ce niveau, la proximité est totale, l’intimité et la liberté avec laquelle s’exprime ses pensées et ses sentiments sont complètes, l’engagement et la résignation sont aussi totale. Les motivations des disciples et le potentiel des réponses de chacun sont intimement connus et sur cette base, les défis sont effectuées. Le discipulat parle de l’acceptation du prix de la Croix. Nous devons bien comprendre ceci avec clarté : Les discipulats sont des liens formés en Dieu, les liens qui impliquent des décision, des coûts à payer et un objectif à réussir.

Caractéristiques du disciple

  • A l’intimité et de la transparence avec la personne qui l’a formé comme disciple;
  • Répond d’une forme complète à la Parole de Dieu;
  • Il est soumis;
  • Exprime une croissance régulière et claire;
  • Est ouvert et suffisamment malléable pour se laisser traiter;
  • Leurs motivations sont connues;
  • Il est dépendant de Dieu;
  • A une vie de victoire;
  • A la fin du procès il atteint un ministère reconnu;
  • A une clarté des principes de la Parole de Dieu.

Pasteur Aluízio A. Silva